Ces jeunes battantes qui font rire les Français

Florence Foresti fait des émules. Elles s’appellent Sophia Aram, Armelle, Trinidad, Claire, Christelle Chollet, Élisabeth Buffet. Depuis quelque temps, elles gagnent du terrain sur le comique un brin macho de Jean-Marie Bigard, Franck Dubosc ou de Laurent Gerra.
» Six révélations qui n’ont pas froid aux yeux

Alors qu’il se joue chaque soir près de 380 spectacles à Paris, on voit apparaître de plus en plus de «one-woman-shows», relayés par un buzz très efficace sur Internet. Ces jeunes humoristes revendiquent une nouvelle forme de rire, dans le sillage de séries américaines comme Sex in the City (dont une adaptation cinématographique sort aux États-Unis le 30 mai prochain), Desperate Housewives, ou en surfant sur le succès de spectacles comme Les Monologues du vagin ou Arrête de pleurer Pénélope. Alors, s’agit-il d’une simple mode ou de l’émergence d’une nouvelle génération du rire ?

«Je pense que ce phénomène va plus loin qu’une simple mode », analyse le producteur ¬Jacky, ancien animateur de «Platine 45» et du «Jacky Show». «En ce moment, j’anime sur IDF1, une nouvelle chaîne de la TNT, une émission où les humoristes qui “grimpent” sont toutes des femmes. Qu’il s’agisse de Camille Chamoux au Point-vir¬gule, qui cartonne avec son spectacle Camille ¬Attaque, ou de Karine Lyachenko, qui revient à la Comédie Caumartin. C’est exceptionnel. Mais attention, ces nanas n’arrivent pas là par hasard. J’ai produit le premier spectacle d’Armelle, Le Voyage en Armélie, je me rends bien compte qu’une nouvelle génération prend le relais de ¬Valérie Lemercier ou de Muriel Robin.»

Autre indice qui prouve l’émergence d’un tel phénomène: à la télévision, les principaux programmes de divertissement présentent dorénavant des chroniqueuses rigolotes ou décalées, qui viennent mettre leur grain de sel et leur fantaisie au cœur des émissions. Que ce soit chez Michel Drucker, Marc-Olivier Fogiel, Cauet, Patrick ¬Sébastien, sur la chaîne Comédie ou chez Laurent Ruquier, qui a contribué à mettre sur orbite ¬Florence Foresti qui a ¬vendu 500 000 DVD de son spectacle. Ce qui la place au même rang que ses homologues masculins, ¬Laurent Gerra, Gad Elmaleh, ou Franck Dubosc.

Sur France 2, les programmateurs ne s’y sont pas trompés puisque depuis plusieurs mois, ils diffusent en boucle Les Meilleurs Moments de ¬Florence Foresti, à 19 h 50, en access prime-time. « Foresti, c’est un peu la pointe visible de l’iceberg, reconnaît Élisabeth Buffet, dont le spectacle Seule dans ma culotte a été salué par la presse et soutenu par Patrick Sébastien sur France 2. Elle résume: «Au début, il y avait Zouc, Sophie Daumier, Jacqueline Maillan et Sylvie Joly. Puis sont venues Valérie Lemercier, Muriel Robin, Anne Roumanoff, et dernièrement Julie Ferrier. J’ai la sensation de venir après. À chaque fois, finalement, nous allons un peu plus loin. Dans l’intimité de la femme, au cœur de ses problèmes quotidiens, et dans le langage que nous employons. L’argot n’est plus un tabou pour nous.»

 

«La fin du stéréotype des femmes nunuches»

Les Français ont peut-être également besoin de rire en découvrant de nouvelles battantes du rire. Sophia Aram qui a participé à « La Grosse Émission » sur la chaîne Comédie et dans « Les Enfants de la télé  » d’Arthur, sur TF1, ne dit pas autre chose: «J’ai l’impression que je participe pleinement à ce mouvement. Récemment, à la fin de mon spectacle, j’ai entendu une personne dire: “Et en plus, elle est jolie”. J’ai trouvé cette réplique un peu réductrice, mais elle m’a fait plaisir. Cela confirme aussi que le public accepte plus facilement que des jeunes femmes les fassent rire.»

Claire, «la petite Whoopi Goldberg française» comme le dit Pascal Légitimus qui produit son spectacle, renchérit: «Le milieu est beaucoup moins macho qu’avant. De plus en plus de femmes viennent faire de l’humour sur les planches ou à la télé. Et c’est tant mieux. Je le sens. De toute façon, les hommes n’ont plus tellement le choix. Il n’y a pas que Guy Bedos qui a le droit de hurler sur scène. Les femmes comiques s’y mettent aussi. Une femme qui a du caractère et le sens de l’humour, ça ne fait plus peur au public.»

Et la comédienne Trinidad, qui fait les beaux jours de Stéphane Bern dans « Les Fous du roi» sur France Inter, de conclure: «Je crois qu’on est sorti du stéréotype des femmes nunuches. Aujourd’hui, on peut être belle et avoir des choses à dire. L’humour est devenu sans doute le relais d’un certain féminisme. En tout cas, il est porteur d’une plus grande liberté. C’est sans doute cela que le public apprécie de plus en plus dans ces nouveaux “one-woman-shows”. Et je les comprends!»

Olivier Delcroix
le Figaro – 13/02/2008

Rétrolien depuis votre site.

Laisser un commentaire

Pour les programmateurs

« Maudit Karma »
Elise Lopes (MFE / Monsieur Max productions)
elilop@wanadoo.fr – 06 88 47 12 85

« Et pendant ce temps, Simone veille! »
Vanessa Macip (MFE / Monsieur Max productions)
vanessamacip@hotmail.fr – 06 75 07 00 24

« Gardez le sourire »
« La Conversion de la Cigogne »

trinidad@trinidad-g.com

Rester en contact

Pour recevoir les dates, le programme, etc…
inscription-news@trinidad-g.com

Pour les sponsors, partenaires, …
sponsors@trinidad-g.com

Pour signaler un bug sur le site:
webmaster@trinidad-g.com

Contact